MARIE-CHARLOTTE

La jeune prétentieuse commence à se faire un nom. Elle a remis le carré Hermès à la mode, marche en Louboutin et n’aime chiner chez H&M que pour se procurer le côté bohème qui nuance subtilement sa personnalité sans saveur : j’ai nommé Marie-Charlotte.

Attention, une Marie-Charlotte sait rester discrète et se cache sous des prénoms tels que Hélène-Caroline, Armelle-Hyppolite ou plus sobrement Charline, Marine, Pauline, Clitorine mais jamais Christine, Janine ni Catherine, vous l’aurez deviné. Plutôt pas trop conne, Marie-Charlotte n’en demeure pas moins une chieuse. Souvent en école de commerce, à Science Po. ou en faculté de Droit, la Marie-Charlotte est la progéniture d’un couple de faux bobos exilés à la campagne.

Filiforme ou harmonieusement rondouillette, Marie-Charlotte a toujours de longs cheveux, plutôt bruns. Elle aime à les attacher faussement à l’arrache pour faire genre (bobo, disais-je) mais ne manque cependant pas de les lâcher pour se donner l’air nébuleux et mystérieux destiné à combler la vacuité de sa personnalité lorsqu’elle pose pour son compte Instagram avec un filtre grunge dégueulasse qui égratigne volontairement ses lèvres tartinées, au préalable, de son fameux gloss au saindoux : Rose Cochonne de Séphora. Lana-Del-Rey style. Cyclothymique de son propre aveu, elle fait de sa schizophrénie un atout qui lui confère, paradoxalement, un trait de caractère distinctif qu’on peinait à lui attribuer.

Oui, Marie-Charlotte a un iPhone et est inscrite sur Twitter : meilleur endroit du web où poster régulièrement des messages d’attention whore qui mettent en scène son prétendu ras-le-bol quotidien, pourquoi son psy lui a prescrit une boîte de Lexomil  ou encore, le récit de ses escapades gastronomiques type « A l’Edito avec Machin et Machine » + photo d’un Hamburger instagramé. Oui, la Marie-Charlotte est gourmande mais préfère bouffer son Hamburger/Frites à 15€ à l’Edito parce que le McDo lui rappelle ses grosses cuisses serrées dans son slim noir qui peine à l’affiner et ça : c’est tout de suite moins classe !

Pour terminer, il faut savoir que Marie-Charlotte aime le champagne, les mojitos et le vin blanc. Par ailleurs, elle ne manquera pas de commander un Kir au cassis lorsqu’elle est sera accompagnée de ses amis homosexuels. Car oui, Marie-Charlotte est une fille à pédé et le revendique. Sympathisante socialiste, elle vote à droite en secret mais assiste tout de même aux meetings importants du PS (sans toutefois revêtir les t-shirts blancs et roses qui ne s’accorderaient – de toutes façons – pas avec son sac, ses chaussures, son foulard et sa tronche de petite prolo embourgeoisée) avant tout parce que ça lui rappelle le milieu populaire dans lequel elle est née… Nostalgie.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s