VISITE PS POUR LE PS

Bilan de la visite de Madame Fioraso, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, au Campus Croix-Rouge de l’Université de Reims.

Une jolie plaque à la gloire du XXème siècle a été posée sur « le bâtiment Corolle » aka « Les Coquilles » en désamiantage, genre : « C’était pas mal, avant, quand la Coquille était à la mode et qu’on se foutait de l’amiante ! Regarde et avoue que c’est quand même ce que l’homme a fait de mieux le siècle passé ! C’est élégant, raffiné, ça n’a pas pris une ride et on s’y sent toujours aussi bien ! ». C’est peut-être ce qu’a pensé Madame la Ministre en montant les marches décrépites qui mènent aux amphis. « Non, non, revenez ici, Madame la Ministre ! », lui aurait demandé Gilles Baillat, Président de l’Université de Reims, rouge de honte à l’idée qu’une personnalité du gouvernement puisse salir ses mocassins vernis dans ce chantier permanent qu’est l’URCA. « Venez plutôt voir les étudiants de l’IUT, ils ont des ordis tous neufs et on a lavé par terre pour l’occasion ! ».

Et non, il n’y aura aucun dialogue organisé avec les départements de Sciences Humaines (enseignants et étudiants) qui subissent, depuis quelques années, de sévères restrictions qui handicapent la formation des étudiants de ces filières toujours plus délaissées par les autorités et s’embourbant dans leur propre immobilité au profit des Droits, Eco, IUT et compagnie, mis en avant par leur volonté propre de se promouvoir et soutenus dans leurs démarches par ces mêmes autorités, parent injuste préfèrant certains de ses enfants aux autres.

Adeline Hazan, Maire de Reims, aurait déclaré : « Nous voulons mener une politique importante pour notre université, pour une université moderne et ambitieuse. » Repeindre les coquilles c’est très moderne et très ambitieux, tu m’étonnes ! Il ne faudrait surtout pas imaginer autre chose pour l’avenir. On me répondra « Mais c’est un symbole ! ». Bien entendu, sauf que les vieux symboles désuets véhiculent une image et une politique arriérée. Et en consacrant le bâtiment Corolle en tant que patrimoine du XXème siècle, on justifie qu’il ne sera pas abattu au profit d’une construction plus « ambitieuse » et « moderne » qui aurait été élue patrimoine du XXIème siècle pour sa conception écologique et esthétique.

Tout ce que je retiens de cette matinée-traître (puisqu’annoncée moins de 48 heures à l’avance), c’est l’accueil en grande pompe d’une ministre dont on n’entend jamais parler ; tout le monde se bousculant pour être dans le cadre de la photo qui immortalisera cette magnifique journée. Geneviève Fioraso, telle Elizabeth II en visite protocolaire, est venue sourire sur les photos et dévoiler une plaque-souvenir de son passage à Reims en tant que Ministre. Elle est surtout l’énième envoyée de François Hollande et du gouvernement PS pour soutenir la candidature d’Adeline Hazan à la mairie de Reims en 2014. Catherine Vautrin (si, si, on t’a vu taper l’incruste pour être sur la photo coûte que coûte) n’a qu’à bien se tenir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s